Optica HOME
Archiféministes
Slide 7
+ Nouvelles

Programme éducatif | Hiver - Printemps 2017

Offre d’emploi | Adjoint-e aux communications et aux archives

Programme éducatif | Automne 2016

+ Info

Pour nous joindre

Appel à projets
Programmes de résidence
Équipe et partenaires
Bénévoles
Mission et historique

+ Optica

5445 avenue de Gaspé
espace 106
Montréal, Qc
H2T 3B2
t: 514 874 1666
f: 514 874 1682
info@optica.ca

+ Liste d'envoi

email
 

facebook
+ Soutenez Optica
Devenez membre d’Optica en faisant un don et obtenez des privilèges!
+ Programmation

image


Galerie 1
Nadège Grebmeier Forget
Ursula Johnson
Autumn Knight
Michelle Lacombe
Mikhel Proulx

Commissaire | Curator : Nicole Burisch

du 21 avril 2017 au 10 juin 2017
I've Only Known My Own

Vernissage, Vendredi 21 avril_18h à 20h

I’ve Only Known My Own est une exposition collective qui explore sous quelles formes la matérialité du corps est représentée à travers le mesurage, le processus et la documentation. Les œuvres basées sur la performance qui font partie de ce projet renvoient et réagissent de plusieurs façons aux héritages du féminisme et de l’art conceptuel. Elles se penchent sur les manières dont la substance corporelle pourrait agir telle une force produisant ses propres systèmes (il-logiques) et dont cette matérialisation pourrait opérer en tant que forme de résistance. I’ve Only Known My Own examine également comment le corps physique pourrait être allié aux nouvelles technologies, être modifié ou amplifié par différents modes de communication, prendre des formes de présence médiatisée et susciter des questionnements sur la présentation et la diffusion de l’éphémère.
+ lire la suite

image


Galerie 2
Nadège Grebmeier Forget
le 27 mai 2017
I've Only Known My Own : Performance de Nadège Grebmeier Forget


+ lire la suite

image



Nelson Henricks
du 28 janvier 2017 au 25 mars 2017
Life Session

L’installation de Nelson Henricks emprunte son titre au film Falcon no 615 intitulé Life Session (1977). Falcon Entertainment, également connu sous le nom de Falcon Studios, est basé à San Francisco, en Californie. Fondée par Chuck Holmes en 1971, l’entreprise Falcon Studios est l’un des plus grands producteurs de pornographie gaie au monde. Dès le début des années 1980, la compagnie s’est démarquée comme chef de file à une époque où diffuser de la pornographie constituait un délit. Holmes a soutenu activement la politique tant sur le plan local que national, ayant même contribué au financement de la campagne présidentielle de Bill Clinton dans les années 1990.
+ lire la suite


15e ÉDITION, Mois de la Photo à Montréal
du 8 septembre 2017 au 21 octobre 2017
DE QUOI L’IMAGE EST-ELLE LE NOM?


+ lire la suite

image



Jim Holyoak
du 28 janvier 2017 au 25 mars 2017
Book of Nineteen Nocturnes

Animal nocturne et passablement solitaire, Jim Holyoak travaille comme le chat maraude: sous la bienveillance des étoiles, dans un silence ponctué de déplacements feutrés, en synchronie avec les ombres. Il laisse généralement derrière lui d’impressionnantes fresques murales où foisonnent d’étranges formes de vie, suspendues entre le temps profond de la terre et un imaginaire qui demeure à venir, où fermentent les potentialités du vivant. Son univers pictural traduit une fascination empathique envers toute forme de vie—disparue, actuelle ou imaginée—et une volonté d’en sonder l’étrangeté inhérente. Holyoak habite un monde labile, évolutif et hétérochronique, qu’il nous donne à voir par une gestuelle sensible à l’encre de Chine, au graphite et à l’aquarelle. Si ses installations murales découlent parfois d’un travail collaboratif, sa production constante de croquis d’après nature reflète la dimension plus cachée de son monde sensible. Par le croquis, Holyoak documente ses déambulations dans les contrées sauvages en Europe du Nord, en Chine et au Canada, et témoigne de la solitude existentielle qui imprègne ces déplacements contemplatifs. Cette accumulation de croquis constitue le substrat de base d’un conte épique, présenté en dix-neuf chapitres au centre OPTICA sous la forme d’une archive mystérieuse.
+ lire la suite

image



Edith Brunette
du 1 septembre 2016 au 31 décembre 2017

En partenariat avec le centre OPTICA, l’artiste Edith Brunette poursuit son projet de documentation et d’intervention destiné à opérer un rapprochement entre les milieux de l’art et du multimédia. Ces démarches débutées en septembre 2016 s’inscrivent en continuité avec la pratique de l’artiste qui s’intéresse à l’économie du milieu artistique.
+ lire la suite
+ Archives - Décades

image
© Page couverture l Book cover, Documents et mensonges / Documents & Lies, 1999.


+ Publications

Edith Brunette, Gaëlle Choisne


Nouveauté
Résidence de recherche jeune création Montréal, Valence (France) : Edith Brunette [Ce qui est séparé], Gaëlle Choisne [Grangou], (no4)
[20$]