Optica
+ Nouvelles

Rentrée de Gaspé!

Stagiaires recherché-e-s : projets spéciaux, fonds documentaire OPTICA, droits d’auteur, indexation de publications - Automne-Hiver

Programme éducatif | 2018- 2019

+ Info

Pour nous joindre

Appel à projets
Programmes de résidence
Équipe et partenaires
Bénévoles
Mission et historique

+ Optica

5445 avenue de Gaspé
espace 106
Montréal, Qc
H2T 3B2
t: 514 874 1666
f: 514 874 1682
info@optica.ca

+ Liste d'envoi

email
 

facebook
+ Soutenez Optica
Devenez membre d’Optica en faisant un don et obtenez des privilèges!
+ Programmation

image


Galerie 1
Paul Litherland, Monique Moumblow
du 7 septembre 2018 au 20 octobre 2018
47 Storeys

Vernissage, vendredi le 7 septembre - 18h

Samedis famille : 15 septembre et 20 octobre

« C’est la vie jusqu’à ce que mort s’ensuive. » Grace Paley
+ lire la suite

image


Galerie 2
Maryse Larivière
du 7 septembre 2018 au 20 octobre 2018
Under the Cave of Winds

Vernissage, vendredi le 7 septembre - 18h

Samedis famille : 15 septembre et 20 octobre

Dans ses textes poétiques et ses essais, souvent de nature autofictionnelle, Maryse Larivière met en procès sa propre voix en dépassant les oppositions entre une expérience vécue de l’affect et la construction symbolique de la différence sexuelle. Sous le couvert de la recherche en histoire de l’art, elle produit également des analyses de pratiques artistiques des années 1970 (Joyce Wieland, entre autres) qui ont été contemporaines de l’émergence du concept de venue à l’écriture féminine au sein du champ littéraire. Une composante de l’installation Under the Cave of Winds, à OPTICA, son roman épistolaire Orgazing, poursuit cette démarche consistant à assembler des fragments référentiels en mêlant les registres stylistiques (poésie, théorie, autobiographie). L’action est campée sur l’Ile de Staffa, en Écosse. Depuis sa cellule, au sommet de la caverne de Fingal, la narratrice écrit des lettres à son amant, et tisse un discours amoureux situant la jouissance sonore du langage au-devant de la reconnaissance de son désir par l’« autre ». En tant que lecteur, nous prenons la place de ce sujet hypothétique – en principe masculin – auquel s’adresse l’auteur, tout en restant un tiers, hors de la relation transférentielle. L’exposition encourage pourtant des gestes d’effraction dans l’espace littéraire par le truchement d’une « adaptation » volontairement inadéquate du livre. Un film 16 mm monte ainsi bout à bout des fragments narratifs issus de la décomposition de ce « texte source ». L’artiste y joue la figurante de l’auteure captive, en évitant cependant de montrer son visage. On y aperçoit subrepticement le paysage escarpé et l’architecture de la geôle. Suturant en un bloc le dispositif cinématographique, la scène de l’écriture et le lieu dans lequel nous déambulons, les sculptures agissent comme autant de charnières ou de pivots. Certaines d’entre elles sont dotées d’une fonction de dissimulation, par exemple le rocher qui cache le projecteur du film, d’où émane alors seulement un faisceau lumineux, tandis que l’envers de l’écran devient une structure portante pour un perroquet absent. Or, ces balises en apparence immobiles changent aussi de forme pendant notre visite. Dans la parallaxe, leur configuration fait ainsi doublement écho au processus de traduction auquel s’est livré Larivière en composant Orgazing (l’anglais n’est pas sa langue maternelle) et aux mouvements fluides du psychisme du personnage du roman inventant son propre idiome, constitué autant de mots dits que d’air expiré.
+ lire la suite

image



Maryse Larivière
du 7 septembre 2018 au 7 septembre 2018
Lecture publique du livre Orgazing à OPTICA

vendredi le 7 septembre - 19h. Maryse Larivière, Orgazing, Calgary, Untitled Art Society, 2017, 64p.
Roman épistolaire, prose et poésie
+ lire la suite

image



Geneviève Chevalier
du 10 novembre 2018 au 15 décembre 2018
Bord d’attaque / Bord de fuite

Vernissage, samedi le 10 novembre - 15h à 17h

Samedis famille : 17 novembre et 15 décembre

Bord d’attaque / Bord de fuite de Geneviève Chevalier prend la forme d’une installation vidéo à deux écrans, accompagnée d’un carnet, qui se penche sur la condition des oiseaux de mer boréaux à l’ère des changements climatiques. La vidéo juxtapose des images tirées de l’exploration de divers sites et colonies d’oiseaux de mer à travers l’Écosse et au Québec, ponctuée par des entretiens menés auprès de Sarah Wanless, chercheure émérite britannique des oiseaux marins et Dominique Berteaux, biologiste québécois titulaire de la chaire de recherche en biodiversité nordique. Le livre, quant à lui, fait écho à la vidéo et offre des pistes de réflexion et des éléments de réponse.
+ lire la suite

image



Virginie Laganière
du 10 novembre 2018 au 15 décembre 2018
Le Prisme

Vernissage, samedi le 10 novembre - 15h à 18h

Samedis famille : 17 novembre et 15 décembre

Dans le cadre de l’exposition Le Prisme, Virginie Laganière propose une réflexion sur le phénomène des colonies marines de l’ère fasciste en Italie qui servaient de camps estivaux sous fond d’endoctrinement politique. L’artiste s’intéresse a priori à la charge sociopolitique qui accompagne cette tranche d’histoire, mais surtout à l’exceptionnelle exploration architecturale aux élans futuristes qui a attiré l’attention des passionnés du modernisme à l’international. Elle expérimente in situ avec l’espace de la galerie afin de construire de petits modules architecturaux pouvant accueillir un diptyque vidéographique.
+ lire la suite
+ Archives - Décades

image
Laurie Walker, Pavane pour une infante défunte (détail), 1997.


+ Publications

Edith Brunette, Gaëlle Choisne


Nouveauté
Résidence de recherche jeune création Montréal, Valence (France) : Edith Brunette [Ce qui est séparé], Gaëlle Choisne [Grangou], (no4)
[20$]