Optica
+ Programmation + Archives Décades + Nouvelles + Publications + Soutenez Optica + Info

Décades

Expositions

Année
1972 | 1973 | 1974 | 1975 | 1976 | 1977 | 1978 | 1979 | 1980 | 1981 | 1982 | 1983 | 1984 | 1985 | 1986 | 1987 | 1988 | 1989 | 1990 | 1991 | 1992 | 1993 | 1994 | 1995 | 1996 | 1997 | 1998 | 1999 | 2000 | 2001 | 2002 | 2003 | 2004 | 2005 | 2006 | 2007 | 2008 | 2009 | 2010 | 2011 | 2012 | 2013 | 2014 | 2015 | 2016 | 2017 | 2018 | 2019 |

Liste des artistes, auteurs et commissaires

| A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | R | S | T | U | V | W | Y | Z |

Fonds documentaire OPTICA (Service des archives de l'Université Concordia)

Ouvrages aidant à la consultation des archives

Droits électroniques




image
Adam Basanta, A Large Inscription, 2018.
Installation, médium mixte, microphone, amplificateurs, gravier, métal, moteur, pièces électroniques, dimensions variables. | Mixed media installation, microphone, microphone stand, amplifiers, gravel, steel, motor, electronics, variable size. Avec l'aimable permission de l'artiste | Courtesy of the artist Crédit | Credit: Emily Gan

Adam Basanta
du 13 avril 2019 au 15 juin 2019
A Large Inscription / A Great Noise

Vernissage, samedi le 13 avril 2019 - 15h à 18h
Samedis ensemble en familles : 4 mai et 15 juin 2019.
Le philosophe Edmund Husserl a parlé de deux modalités fondamentales de la temporalité, le temps fixe et celui qui coule, et s’est tourné vers la mélodie pour illustrer le lien qui les unit. À ses yeux, l’expérience d’un temps unifié impliquait le fait de garder en mémoire ce qui avait immédiatement précédé – ce qui venait d’arriver – de manière à anticiper ce qui ne s’était pas encore produit. C’est ainsi que les œuvres récentes d’Adam Basanta nous invitent à méditer sur une impasse dans notre conscience du temps.

Qu’arrive-t-il à la succession du temps, et à la conscience que nous avons de l’avoir vécue, une fois que nous nous sommes complètement habitués au temps universel coordonné ? Qu’arrive-t-il quand, malgré des différences culturelles qui diversifient l’expérience du temps, nous objectivons si entièrement nos vies au point d’en devenir paralysés et incapables d’imaginer toute anticipation commune de l’avenir ? Mettant à jour Husserl, le philosophe Bernard Stiegler diagnostique le problème comme étant de l’hypersynchronisation. Puisque chacun et chacune d’entre nous ponctuons nos jours d’injonctions constantes à communiquer, pour « mettre son grain de sel » peu importe la banalité du sujet, les œuvres de Basanta documentent un moment tendu dans notre relation moderne au temps, tout en évoquant certaines pathologies anciennes autour de l’accomplissement du temps.

Quittant les rues urbaines aux prises avec un cycle de destruction et de reconstruction apparemment sans fin, nous tombons sur des chorégraphies mécaniques élémentaires. Nous constatons la futilité de Sisyphe, pendant qu’un microphone racle du gravier de manière cyclique, et nous faisons l’expérience de son amplification par la rencontre temporelle indifférente avec une matière non vivante. Nous entendons le Golem de Chełm à l’œuvre dans un microphone automate encastré, dont l’assemblage exécute en vain mais efficacement la plus infime différence entre bruit et son. Pris ensemble, ces gestes pourraient également être vus moins comme des boucles mutuellement prises au piège que comme des structures résonantes ou vibratoires, suggérant quelque chose de plus opportun : le passage du temps comme mouvement. Comme insistait pour le dire Husserl dans son schéma, « quand le présent concret est à une extrémité, un passé rétentif, coulant, concret y doit être relié ».

Neal Thomas

Traductrice : Colette Tougas

Neal Thomas est un spécialiste en études médiatiques. Il vit et enseigne dans la région de Kitchener-Waterloo. Son premier livre, Becoming-Social in a Networked Age, a paru chez Routledge en 2018.

Discussion publique à OPTICA,
samedi le 25 mai - 15h à 16h30 entre Adam Basanta et Eli Kerr.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE (pdf)



Dans son travail, Adam Basanta explore les pratiques technologiques comme des performances exécutées sur diverses actions humaines, culturelles, matérielles et informatiques. Ses œuvres ont fait l’objet d’expositions à travers le monde, dont le Fotomuseum Winterthur (Suisse), l’Arsenal art contemporain (Canada), le National Art Centre Tokyo (Japon) et la Moscow Biennale for Young Art (5e édition, Russie).