Optica

+ Programmation + Archives Décades + Nouvelles + Publications + Soutenez Optica + Info

Info

Mission et historique

Pour nous joindre

Appel à projets

Programmes de résidence

Équipe et partenaires

Bénévoles

Soutenez Optica

Liste d'envoi

Mission et historique


OPTICA, un centre d'art contemporain
Depuis sa fondation en 1972, OPTICA s’est défini comme un lieu de diffusion dédié aux pratiques contemporaines de la scène locale, nationale et internationale. Le centre présente annuellement un programme varié d’expositions, de colloques et de rencontres avec les artistes, et il s’investit dans la production de commissariats d’expositions. L’ensemble de ces programmes propose une réflexion critique sur l’actualité de l’art, soutenue par une activité éditoriale.

OPTICA, c’est également une approche de l’art qui valorise la recherche et stimule la création d’œuvres nouvelles que viennent appuyer des écrits de commissaires et d’artistes auxquels le centre accorde une place prédominante. La politique éditoriale privilégie les essais théoriques de nature interdisciplinaire, les actes de colloque et les livres d’artistes plutôt que les catalogues.

L’objectif est d’offrir une tribune critique variée en s’associant professionnellement avec des institutions et des acteurs locaux de même qu’avec des organismes à l’international dont la mission est complémentaire à celle du centre. Sur cet élan, le centre réserve nouvellement du temps à la recherche par le biais de résidences, et ce grâce à la participation de structures partenaires.

Soumis une fois l’an et choisis par une commission, tous les projets d’artiste et de commissaire inscrits à la programmation reçoivent l’assistance technique nécessaire à leur réalisation, de la part d’un personnel qualifié. Le centre procède aussi par invitation afin de rester à l’affût des tendances novatrices en art contemporain et de s’accorder une souplesse d’action. Les expositions montées sous le commissariat du centre font par ailleurs l’objet d’appels à candidature axés sur la commande et donnent lieu à des ouvrages collectifs qui mettent en valeur la multiplicité des approches.

STRUCTURE
OPTICA est un organisme à but non lucratif. Le fonctionnement du centre est essentiellement collectif et repose sur la participation de ses membres, des artistes professionnels, des critiques et des commissaires actifs au sein du conseil d’administration. En 2007, des membres de la communauté des affaires se joignent à OPTICA. Leur apport vise à augmenter la performance du centre en matière de gouvernance et de recherche de financement. Outre la gestion des finances, l’adoption des politiques et les orientations artistiques du centre, le CA initie des projets d’exposition auxquels collaborent des structures partenaires.

HISTORIQUE
Situé au centre-ville de Montréal dans le périmètre des galeries d’art et du Musée d’art contemporain de Montréal, OPTICA est l’un des premiers centres d’artistes autogérés au Québec et au Canada. Le centre a vu le jour au début des années 1970 grâce à William A. Ewing. Ses débuts sont consacrés exclusivement à la photographie. Peu après, ce champ s’élargit au profit d’une mission multidisciplinaire qui met l’accent sur les nouvelles formes d’art et propose des conférences et des rencontres avec les artistes de la scène montréalaise, canadienne et internationale.

Plusieurs artistes ont eu leurs noms associés au centre : David Altmejd, Rebecca Belmore, Geneviève Cadieux, Vera Frenkel, Jochen Gerz, Jenny Holzer, General Idea, Jana Sterbak et Gabor Szilasi, parmi tant d’autres. Les expositions The Destruction of Milton Park, 1973, Camerart, 1975, La photographie en tant que document vulgaire, 1988, et The Zone of Conventional Practices and Other Real Stories, 1989-1990 ont marqué l’histoire du centre en regard de la mutation du statut d’image et de document des pratiques photographiques.

En 1997, Sur l’expérience de la ville : interventions en milieu urbain débute un cycle d’expositions temporaires dans l’espace de la ville en association avec des partenaires culturels et la Ville de Montréal. Des conférences sur les pratiques éphémères sont présentées conjointement avec le Centre canadien d’architecture, le Musée d’art contemporain de Montréal, l’Université Concordia et l’Université du Québec à Montréal. Cette exposition a valu à l’organisme la même année d’être le lauréat en arts visuels du Grand prix du Conseil des arts de Montréal.

La nature événementielle de ces expositions, prenant la ville comme lieu d’intervention, devient le point de départ de la création d’une œuvre inédite, à l’exemple de Gestes d’artistes, 2001 (sélection officielle de la Saison du Québec à New York), et La demeure, 2002.

Dans le cadre des activités soulignant son 35ième anniversaire en 2007, OPTICA annonce la création du Programme William A.Ewing de recherche et de résidence en arts visuels qui octroiera une bourse pour un travail de création et d’écriture en art contemporain. Ce programme mettra en valeur la richesse du Fonds documentaire OPTICA. En 2008, le centre est lauréat en arts visuels et en nomination une seconde fois pour le 23e Grand Prix du Conseil des arts de Montréal.

À l’international, OPTICA s’est distingué par des expositions en Europe et par sa participation à la foire d’art Artforum Berlin, 2003. En 2006, le centre s’associe à art3 (France) et instaure une résidence de recherche axée sur la recherche et l’aide à la jeune création.