Optica

+ Programmation + Archives Décades + Nouvelles + Publications + Soutenez Optica + Info

2013 - 2014

Programmation

Elina Brotherus
du 7 septembre 2013 au 17 octobre 2013

Paul Wombell
du 7 septembre 2013 au 12 octobre 2013

Appel à projets / Call for proposals
le 18 septembre 2013

Mathieu Latulippe, Laurent Pernel
le 18 septembre 2013

Grande vente de déménagement
du 10 décembre 2013 au 1 mars 2014

Archives numériques / Digital Archives
le 8 janvier 2014

Gaëlle Choisne
du 9 mars 2014 au 31 mai 2014

Ciao BELGO Ciao!!
le 13 mars 2014

OPTICA déménage!
le 1 avril 2014

Résidence de recherche jeune création, Valence (France) 2014
le 1 avril 2014




image

© Elina Brotherus, Le Chemin, 2011, de la série | from the series 12 ans après (1999-2012). Épreuve à jet d’encre à pigments sur papier chiffon baryté beaux-arts, 90 x 120 cm. | Pigment ink print on Fine Art Baryta rag paper, 90 x 120 cm. Avec l'aimable autorisation de l'artiste | Courtesy of the artist.

Elina Brotherus
du 7 septembre 2013 au 17 octobre 2013
Le Mois de la Photo à Montréal :
Drone, L'image automatisée

*L'exposition est prolongée jusqu'au 17 octobre*
À l’occasion de sa 13e édition, Le Mois de la Photo à Montréal a invité le réputé commissaire britannique Paul Wombell à articuler sa programmation autour du thème Drone : l’image automatisée. Du 5 septembre au 5 octobre 2013, vingt-cinq expositions déployées sur différents sites transformeront la ville en une vaste exposition de photographie. Ce projet vise à cartographier la relation en constante mutation entre l’appareil photo et le corps humain.

Dans les œuvres d’Elina Brotherus, dont la vidéo Artists at Work (2010) et la série photographique 12 ans après (1999-2012), deux sujets reviennent souvent : l’artiste elle-même et l’appareil photo. Intéressée depuis longtemps par la représentation de l’artiste comme modèle, elle campe ostensiblement sa propre figure dans presque toutes ses photographies et vidéos. Les autoportraits de Brotherus la montrent dans des paysages majestueux ou dans des espaces confinés, où se reflètent diverses émotions allant de la mélancolie à la colère, de la perplexité à la sérénité. De son deuxième sujet, on aperçoit parfois le déclencheur souple dont le fil serpente au sol en direction de ses mains, l’appareil demeurant hors champ. Dans ses œuvres plus récentes, l’appareil photo apparaît dans l’image, partageant l’espace avec l’artiste.

Pour sa 13e édition, Le Mois de la Photo à Montréal présentera, en collaboration avec Optica, un centre d’art contemporain, 12 ans après d’Elina Brotherus.

Source :: Le Mois de la Photo à Montréal :: Relations de presse
François Bernier
francois.bernier@moisdelaphoto.com
T 1 514 390 0383

Le Mois de la Photo


Visite commentée de l'exposition par Anthony Burnham, samedi 28 septembre à 15h. Activité gratuite organisée dans le cadre des Journées de la culture.

Les Journées de la culture

L'exposition «12 ans après» de Elina Brotherus, présentée du 7 septembre au 12 octobre 2013 chez OPTICA, est brièvement mentionnée dans un article d'Éric Clément, Le Mois de la Photo - Quand l'appareil photo n'a plus besoin de l'homme (La Presse, samedi 18 août 2013). L'exposition fait également l'objet d'un article de Marie-Ève Charron, Celle qui est vue, celle qui regarde (Le Devoir, 14-15 septembre 2013, p. E10).

Entrevue avec Paul Wombell, commissaire invité du Mois de la Photo à Montréal, sur le blogue Lèche-Vitrine.

Née en 1972 à Helsinki, Elina Brotherus partage son temps entre la France et la Finlande. Elle a obtenu une maîtrise en photographie de la University of Art and Design Helsinki en 2000. Ses œuvres ont fait l’objet d’expositions individuelles et collectives partout dans le monde, entre autres à la Photographers’ Gallery à Londres (2013) ; au Festival international de photographie de Lianzhou (2012) ; au Musée d’art moderne et d’art contemporain de Liège (2012) ; au Louisiana Museum of Modern Art à Humlebæk, au Danemark (2012) ; au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles (2012) ; au Sørlandets Kunstmuseum à Kristiansand, en Norvège (2011) ; au Bloomberg Space à Londres (2010) ; au Finnish Museum of Photography à Helsinki (2009) ; et au National Art Center à Tokyo (2008). Elle est lauréate de nombreuses bourses et récompenses, et ses œuvres font partie de collections publiques majeures. Brotherus est représentée par gb agency à Paris, the Wapping Project Bankside à Londres et la Martin Asbæk Gallery à Copenhague.


image



Paul Wombell
du 7 septembre 2013 au 12 octobre 2013
La publication Drone : l'image automatisée
en vente chez OPTICA

Drone : l’image automatisée est la publication officielle de la 13e édition du Mois de la Photo à Montréal. Bien plus qu’un catalogue d’exposition, cet ouvrage de référence abondamment illustré présente les œuvres des vingt-cinq expositions de l’événement, et comprend des essais rédigés par des experts en art contemporain et en technologie. Pour la première fois, Le Mois de la Photo à Montréal a réalisé sa publication en collaboration avec Kerber Verlag, un éditeur allemand reconnu pour la qualité de ses livres d’art.

L’appareil photo n’est pas seulement un outil en attente d’être saisi et utilisé, mais aussi un instrument sophistiqué possédant ses propres lois, son propre fonctionnement, voire sa propre vie. Grâce à l’automatisation de ses mécanismes – et, plus récemment, l’intégration de l’ordinateur –, l’appareil photo est désormais capable d’intention et d’action. Il peut voir ce qui est invisible à l’oeil nu, fonctionner sans relâche, atteindre des endroits inaccessibles ou dangereux, et il peut aussi bien pénétrer le corps que voyager dans l’espace. On a longtemps considéré l’image comme étant l’aspect le plus important du processus photographique. Cependant, les artistes et les auteurs de Drone : l’image automatisée présentent une tout autre conception. Au centre de leurs préoccupations se trouve la relation en pleine mutation entre le corps et l’appareil photo, et la manière dont celui-ci peut opérer avec un minimum d’intervention. Tandis que l’humain s’appuie de plus en plus sur la technologie pour prolonger sa vision, l’appareil photo devient une extension du corps. De la télévision en circuit fermé à Google Street View, des contrôles à distance aux robots, des photomatons aux drones, l’appareil photo est en voie de redéfinir les conditions de l’existence humaine.


Auteurs : PAUL WOMBELL (sous la dir.) – Commissaire invité du Mois de la Photo à Montréal 2013, commissaire indépendant et auteur spécialisé en photographie, Londres

JORDAN CRANDALL – Artiste, théoricien, professeur en arts visuels, Université de Californie à San Diego

FRANCINE DAGENAIS – Essayiste, théoricienne, historienne d’art, professeure à l’École des arts visuels, Université Laval, Québec

GEORGE LEGRADY – Artiste, professeur en arts médiatiques et technologies, Université de Californie à Santa Barbara MELISSA MILES – Maître de conférences à la faculté des arts, du design et de l’architecture, Université Monash, Melbourne

JOANNA ZYLINSKA – Artiste photographe, professeure en nouveaux médias et communications, Goldsmiths University of London, Londres

Détails :
Prix : 40,00 $ (42,00 $ TPS incl.)
Format : 232 p. (162 ill. couleur, 35 ill. n&b), couverture rigide, 16,8 x 24 cm
Parution : sept. 2013
Lancement : samedi 7 sept. 2013 à 17 h, librairie Formats, 2, rue Ste-Catherine E., espace 302
Langues [2 versions] :
Français : ISBN 978-3-86678-832-9
Anglais : ISBN 978-3-86678-803-9
Éditeurs : Le Mois de la Photo à Montréal et Kerber Verlag
Design graphique : Dominique Mousseau
Diffusion : au Canada (en français par Édipresse / en anglais par D.A.P.) et à l’étranger



image



Appel à projets / Call for proposals
le 18 septembre 2013

En raison de son déménagement, OPTICA ne tiendra pas d'appel à projets en 2014. Pour de plus amples renseignements, veuillez nous contacter par courriel info[a]optica.ca ou suivez nous sur FACEBOOK.




image

© Mathieu Latulippe, Pavillon de l'Uchronie, Exposition Universelle de Nulle Part, 2010. Matériaux mixtes | Mixed media. 120 x 110 x 180 cm. Gracieuseté de l’artiste | Courtesy of the artist. Photo : Louis-Philippe Côté.

Mathieu Latulippe, Laurent Pernel
le 18 septembre 2013
Publication à venir : 3e cycle de résidences Montréal/Valence

Dès cet automne, OPTICA et art3 (Valence), structures hôtes du programme croisé de résidence de recherche, entameront la production de la publication devant clore le troisième cycle de résidences. Ce nouvel ouvrage s’intéressera aux pratiques de Laurent Pernel (Lyon, lauréat 2011) et de Mathieu Latulippe (Montréal, lauréat 2012). Il fera suite aux publications Résidence de recherche jeune création Montréal, Valence (France) : David Dupont, Diane Morin (2009) et Résidence de recherche jeune création Montréal, Valence (France) : Anne-Lise Seusse, Olivia Boudreau (2011).

La parution de cette troisième édition est prévue pour 2014. La résidence de recherche bénéficie du soutien du Ministère des Relations internationales, de la Francophonie et du Commerce extérieur du Québec, de la région Rhône-Alpes et du Consulat général de France à Québec depuis sa création.

Laurent Pernel
© Laurent Pernel, images issues du livret Vendredi 29 octobre 2011. 9:00/13:00, 2011.


image



Grande vente de déménagement
du 10 décembre 2013 au 1 mars 2014

OPTICA met en vente une partie de son mobilier ainsi que différents items de bureau! Pour connaître le détail des objets à vendre, consultez notre CATALOGUE.

Pour plus d'informations, contactez le centre par courriel info@optica.ca ou venez magasiner chez OPTICA directement!




image



Archives numériques / Digital Archives
le 8 janvier 2014
Juliette Roiné

OPTICA est fier d’accueillir Juliette Roiné – étudiante de troisième année au Baccalauréat en histoire de l’art de l’UQAM – qui s’est jointe à l’équipe en tant que stagiaire aux archives. Depuis son arrivée en octobre dernier, elle a entrepris le traitement des archives numériques couvrant les années 2002 jusqu’à 2008, ce qui représente plus de 250 CD et DVD de documentation visuelle à indexer. En février 2014, OPTICA effectuera le premier dépôt numérique de l’histoire du Fonds documentaire OPTICA, fruit de cette recherche appliquée. Créé en 1992 et situé au Service des archives de l’Université Concordia, le fonds comprend les années de programmation du centre depuis sa fondation, en 1972.

En constante évolution et grâce au travail assidu de jeunes stagiaires, le fonds est rendu public. Toute personne désireuse de le consulter peut le faire gratuitement ; il suffit de prendre rendez-vous avec la bibliothécaire du Service. Pour consulter les années plus récentes – soit de 2009 à 2013 –, veuillez contacter la galerie pour de plus amples informations.


image

Gaëlle Choisne, La part de Colombo, 2013. Capture d’image d’une vidéo de l’assiette restante laissée aux esprits, 4’00, 16/9.

Gaëlle Choisne
du 9 mars 2014 au 31 mai 2014
Gaëlle Choisne, lauréate de la résidence de recherche jeune création, Montréal-Valence

Cocktail de bienvenue, jeudi 13 mars de 17h à 19h. Bienvenue à tous!

Du 9 mars au 31 mai 2014, nous accueillons Gaëlle Choisne, une jeune artiste française d’origine haïtienne diplômée de l’École supérieure nationale des Beaux-Arts de Lyon (2013). La pratique de Choisne porte sur le déplacement, l’engagement, l’absence de traces, les histoires coloniales et la diaspora haïtienne. Elle propose de nouvelles reconstitutions, des micro-histoires s’intéressant aux traces d’une Histoire muette. Ses installations sont au carrefour de la sculpture et de la photographie, privilégiant un rapport vivant avec la matière et le déchet.

À Montréal, Choisne souhaite poursuivre ses recherches in situ à l’échelle de la ville englobant les parcs, le Jardin botanique, les sociétés d’histoire naturelle et ethnographique ainsi que des rencontres avec des écrivains, des artistes, des gens de la communauté haïtienne. À la fin du séjour, l’artiste rendra publique sa recherche, le 22 mai 2014 dans l’espace AGORA, dédié à l’interprétation de l’actualité de l’art dans le nouveau lieu d’OPTICA.

Le programme croisé de résidence art3 \ OPTICA reçoit le soutien du Ministère des relations internationales du Québec, du Consulat général de France à Québec dans le cadre de la 64ième Commission permanente de coopération franco-québécoise et de la région Rhône-Alpes.

Consulat Général de France Région Rhône-Alpes art3



Née à Cherbourg en 1985, Gaëlle Choisne a exposé principalement à Lyon. En 2013, elle participe au Genova maXter Program auprès des artistes Giorgio Andreotta Calò et le collectif de graphistes Åbäke, au Museo d’Arte Contemporanea di Villa Croce, en Italie. Dans la même année, elle est artiste en résidence chez Astérides à la Friche Belle de Mai, Marseille. Lauréate du Prix Linossier 2013 qui distingue trois étudiants de l’École des Beaux-Arts de Lyon, elle présentera en mars 2014 l’une de ses œuvres dans les collections du Musée des Beaux-Arts de Lyon.


image

© Toi Ungkavatanapong, documentation visuelle de l'intervention urbaine (détail) Nuts Society présentée du 20 avril au 26 mai 2001 par OPTICA.

Ciao BELGO Ciao!!
le 13 mars 2014
+ Cocktail de bienvenue à Gaëlle Choisne

Le jeudi 13 mars prochain, OPTICA vous convie pour un dernier 5 à 7 dans l'édifice BELGO. Profitez de cette occasion pour rencontrer Gaëlle Choisne, jeune artiste française d’origine haïtienne diplômée de l’École supérieure nationale des Beaux-Arts de Lyon, lauréate de la résidence de recherche jeune création 2014 à Montréal, en collaboration avec art3 (Valence). Gaëlle sera au Québec du 9 mars au 31 mai.

Nous espérons vous voir en grand nombre pour ce dernier adieu à notre local 508 qui a marqué plus d'une décennie dans l'histoire de OPTICA.

OPTICA sera en poste sur l'avenue de Gaspé à compter du 1er avril prochain.

Le programme croisé de résidence art3 \ OPTICA reçoit le soutien du Ministère des relations internationales du Québec, du Consulat général de France à Québec dans le cadre de la 64ième Commission permanente de coopération franco-québécoise et de la région Rhône-Alpes.

Consulat Général de France Région Rhône-Alpes art3




image



OPTICA déménage!
le 1 avril 2014
OPTICA déménage!

Dès le printemps 2014, OPTICA rejoindra cinq autres organismes (le Centre d’art et de diffusion Clark, l’Atelier circulaire, Diagonale – Centre des arts et des fibres du Québec, Dazibao – Centre d’animation et d’exposition photo et Occurrence – Espace d’art et d’essai contemporain) constituant ainsi le nouveau pôle de diffusion majeur dans le quartier Mile-end de Montréal. Quittant le 5e étage du Belgo situé dans le quartier des spectacles pour le rez-de-chaussée du 5445 De Gaspé, ce nouvel espace plus polyvalent permettra d’actualiser le mandat du centre et de mieux départager les fonctions de recherche, de médiation et de diffusion dans la programmation. Il offrira une meilleure capacité d’accueil pour le public et des groupes avec l’espace AGORA dédié à la mise en valeur du fonds documentaire, à l’interprétation des expositions courantes et à toutes présentations publiques rattachées à l’actualité de l’art.

Rappelons que le projet bénéficie d’un accord de principe de près de 1,8 M$ entre le ministère de la Culture et des communications du Québec et la Ville de Montréal.

En préparation au déménagement, il est à noter que la programmation de OPTICA prendra une pause à compter de la mi-octobre 2013. La nouvelle programmation est prévue pour mai 2014. Plus de détails suivront au cours des prochains mois.

Le pôle de diffusion de Gaspé a fait l'objet de plusieurs articles entre autres dans Le Devoir par Frédérique Doyon, Lancement du chantier des ateliers culturelles du Mile-End (18 juin 2013), Nicolas Mavrikakis, Pleins feux sur la pépinières du Pôle de Gaspé (11 janvier 2014) et Jérôme Delgado L'art actuel diffusé à la puissance 6 (22 mars 2014). Il en est également le sujet dans le reportage radio de Stéphane Leclerc Culture : Pi2 de Gaspé : prochain lieu incontournable pour l'art actuel à l'émission du matin de Marie-France Bazzo C'est pas trop tôt! (Radio-Canada, 1er avril 2014).



image



Résidence de recherche jeune création, Valence (France) 2014
le 1 avril 2014
Appel à candidatures pour artistes | Date limite : 1er avril 2014

OPTICA (Montréal) et art3 (Valence) ont initié une résidence de recherche dédiée à la jeune création* à laquelle est rattachée une bourse. Les structures hôtes ont pour rôle principal d’agir comme médiateurs auprès de l’artiste qui évolue dans un milieu de vie distinct, ainsi que d’organiser des rencontres avec des professionnels et des présentations publiques. Au terme de la résidence de trois mois, le boursier rend publique sa recherche et un ouvrage est coédité par OPTICA et art3 l'année suivante.

Pour connaître toutes les modalités concernant cet appel et déposer votre candidature, veuillez consulter notre rubrique Résidence de recherche jeune création, Montréal-Valence (France).

Nouveauté:: Il est maintenant possible de soumettre votre candidature en ligne. Il est donc à noter qu'aucun dossier envoyé par la poste ou par courriel ne sera accepté.

*Spécifiquement pour cet appel, les duos d'artistes ou les commissaires ne sont pas éligibles.

DATE DE TOMBÉE :: 1er avril 2014.